68 % des français préféreraient voir l’Allemagne gagner l’EURO plutôt que d’annuler leurs prochaines vacances

Une nouvelle étude portant sur les points communs entre les fans de différentes équipes européennes de football révèle que même les supporters français les plus dévoués préféreraient voir leur principal rival gagner l’UEFA EURO 2020™ plutôt que de rater leurs prochaines vacances. Lire la suite « 68 % des français préféreraient voir l’Allemagne gagner l’EURO plutôt que d’annuler leurs prochaines vacances »

Euro 2020 : 2 Français sur 3 prédisent une victoire de l’équipe de France

Alors que la France s’apprête à faire son entrée dans la compétition ce soir, Ipsos dévoile les résultats d’une nouvelle étude en ligne réalisée ce weekend sur l’intérêt et la perception des Français vis-à-vis de cet évènement. Alors que le championnat sera suivi par plus d’un Français sur deux (57%), ces derniers en sont convaincus : deux tiers des Français (et trois quarts des ‘fans’ de foot) pensent que la coupe est pour la France ! Un engouement qui ne masque pas les inquiétudes sanitaires liées à l’organisation de la compétition : 79% des Français interrogés craignent que la circulation des supporters d’un pays à l’autre n’amène à une reprise de l’épidémie de Covid-19. Lire la suite « Euro 2020 : 2 Français sur 3 prédisent une victoire de l’équipe de France »

Les trois quarts des fans français seraient aussi émus si leur équipe battait l’Allemagne à l’EURO 2020 que si elle gagnait le championnat

Les supporters français se préparent à un face à face historique. Le match d’ouverture du groupe F de l’UEFA EURO 2020™ opposera leur équipe à l’Allemagne le mardi 15 juin, à Munich. Cette rencontre entre deux grands rivaux européens sera l’un des matchs les plus attendus de la phase de poules.

Partenaire officiel pour la réservation d’hébergements et d’expériences de l’UEFA EURO 2020™, Booking.com a partagé les conclusions d’une nouvelle étude qu’elle a commandée sur le sujet. Celle-ci révèle que l’engouement des supporters français pour ce match est tel que plus des trois quarts d’entre eux (79 %) pensent que battre leur rival serait aussi émouvant que de gagner le championnat. Les fans allemands sont quant à eux 78 % à partager ce sentiment.

Plus de la moitié (59 %) des supporters français considèrent l’Allemagne comme leur plus grand adversaire, alors que les fans allemands sont 43 % à penser que l’équipe France est leur principal rival. Bien qu’extrêmement compétitifs, ces supporters admirent leur adversaire respectif. Plus d’un fan allemand sur 10 (11 %) déclare qu’il supporterait la France si son équipe était éliminée. De leur côté, 15 % des fans français soutiendraient l’Allemagne si leur équipe ne passait pas la phase de groupes.

Marcel Desailly, explique :

« L’Allemagne a toujours eu une place particulière dans le cœur des Français en matière de football. On les admire, c’est une équipe solide avec de très grands joueurs, et nombreux joueurs internationaux français ont la chance d’y jouer toute l’année et de connaître la richesse de leur culture. Mais l’Allemagne est aussi l’un des plus grands rivaux de la France, surtout cette année, comme le montre la dernière étude de Booking.com : 80 % des fans français affirment que battre l’Allemagne sera aussi émouvant que de remporter l’UEFA EURO 2020™. »

Si les supporters français et allemands sont de vieux adversaires, ils semblent pourtant s’entendre assez bien dans de nombreux domaines, d’après l’étude de Booking.com. Ils ont en effet respectivement trouvé divers arguments pour expliquer ce qui fait de leur voisin une destination touristique attractive. Ainsi, 86 % des supporters français ont complimenté l’Allemagne et ses habitants, et 94 % des fans allemands leur ont rendu la pareille. Près d’un supporter allemand sur 4 (24 %) a envie de partir en vacances en France, tandis que 16 % des fans français aimeraient se rendre en Allemagne.

Plus de la moitié des sondés français (56 %*) et allemands (52 %*) ont davantage envie de voyager cette année après les restrictions qu’ils ont subis en 2020 à cause de l’épidémie de COVID-19. Ils sont 60 %* de voyageurs  français et 66 %* de voyageurs allemands à se réjouir à l’idée de pouvoir partir de nouveau à l’étranger.

« Je suis très heureux que le tournoi soit enfin lancé, ce premier match ne peut être qu’exceptionnel, opposant deux rivaux et favoris de la compétition. L’Allemagne a la chance d’accueillir ce grand match et cette année, de nombreux fans français n’auront pas la chance de se déplacer pour soutenir leur équipe, ce qui est dommage car l’excitation, l’échange et la tension entre les fans français et allemands sont ce qui rend ce match si spécial. Nous avons hâte que les voyages reprennent pour pouvoir soutenir notre pays n’importe où dans le monde”

raconte Marcel Desailly.

41 % des supporters français se sont déjà rendus en Allemagne. Ils sont 34 % à apprécier l’énergie que l’Allemagne apporte aux matchs de football. En outre, 26 % des sondés français affectionnent la culture allemande et le même pourcentage relève l’accueil bienveillant des Allemands envers les étrangers.

Près de la moitié (48 %) des fans allemands trouvent les touristes français sympathiques, tandis que 42 % saluent leur politesse et 34 % pensent qu’ils sont amusants. Plus d’un tiers des supporters français trouvent quant à eux les touristes allemands polis (35 %), sympathiques (36 %) et sociables (36 %).

Le match du groupe F opposant la France à l’Allemagne se déroulera le mardi 15 juin à 21h00.

Les Français pessimistes sur l’issue du match France – Allemagne

« Le football, c’est un jeu avec 22 hommes qui courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent » disait le footballeur anglais Gary Lineker… Alors que les Bleus doivent jouer ce mardi leur premier match de l’Euro contre la Mannschaft, les Français croient-ils à leurs chances de victoire contre cette équipe multi-championne d’Europe et du monde qui leur infligea, pendant des décennies (1958-2016), défaites sur défaites en compétition internationale ? Les Français pensent-ils d’ailleurs que l’équipe de Deschamps va réussir à se sortir de ce terrible « groupe de la mort » qui l’oppose également au Portugal et à la Hongrie ? Enfin, suite à la performance d’Olivier Giroud contre la Bulgarie qui l’a remis en selle face à Karim Benzema, quel est, entre ces deux grands « rivaux » du foot français, celui qui leur paraît le mieux à même d’occuper le poste d’avant-centre des Bleus ?

Lire la suite « Les Français pessimistes sur l’issue du match France – Allemagne »

Une tenue complète pour encourager votre équipe de football préférée !

L’Euro 2020 a pratiquement commencé puisque les rencontres pour la préparation ont lieu en ce début du mois de juin. Il est donc l’heure d’acheter l’équipement de football complet pour encourager votre équipe favorite. Si la France est en tête, d’autres nations sont également très appréciées en Europe. Vous aurez alors besoin d’une panoplie complète avec les maillots de football ainsi que les chaussures.

Des maillots de football officiels pour les pays européens

Comme vous le savez sans doute, les pays mettent à jour leur maillot lorsque les évènements comme l’Euro se dévoilent. Par conséquent, la France a pu présenter les tenues qui seront utilisées pendant cette manifestation sportive. Les sponsors sont alors au rendez-vous, vous aurez Nike, Adidas ou encore Puma et même New Balance.

  • Si vous hésitez pour ces achats, sachez qu’un site vous propose tous les conseils les plus avisés pour vous aider à choisir la meilleure tenue.
  • Vous aurez des rubriques pour les chaussures de football, les maillots officiels ou encore des tests pour les crampons.
  • Avec la zone dédiée à la boutique, ce sera enfin l’occasion d’acheter la tenue complète puisque les tribunes commencent à s’ouvrir au public.

Après une année assez difficile par rapport au coronavirus, les stades devraient être rythmés par les cris des adeptes du ballon rond. Lors de la rencontre entre la France et la Bulgarie, 5000 personnes sélectionnées par la FFF ont eu l’occasion de redonner des couleurs aux tribunes. Ce fut donc l’occasion de sortir les plus belles tenues de football pour donner du courage aux équipes.

Vous pouvez bien sûr acheter des maillots tout au long de l’année, mais il serait dommage de ne pas choisir celui dédié à l’Euro 2020. Vous trouverez aussi des informations pour choisir avec aisance ces tenues en fonction des compétitions comme la Ligue 1 ou encore la Liga.

Retour de Benzema en équipe de France : un passé qui ne passe pas ?

A l’occasion du grand retour de Karim Benzema en bleu, ce mercredi, contre les Pays de Galles, France-Pronos.com a commandé à l’Ifop une enquête évaluant les espoirs mais aussi les craintes suscitées par la sélection d’un joueur dont le talent actuel n’efface pas un passé entaché de nombreuses polémiques. Réalisée auprès d’auprès d’un échantillon national représentatif de 1 500 Français, cette étude montre que si le Madrilène leur apparaît comme un « plus » sur le terrain, il est aussi perçu comme un potentiel facteur de troubles au sein de l’équipe et d’une société française qui désapprouve, sur le principe, la sélection d’un joueur appelé prochainement à comparaître devant la justice, ayant sous-entendu dans le passé que son éviction était raciste ou qui ne chante jamais la Marseillaise avant les matchs.

Benzema : une sélection en bleu qui ne fait autant l’unanimité que celle des « tauliers » de l’équipe

Si le retour de Benzema est salué par un peu plus d’un Français sur deux (58%), la sélection du Madrilène est loin de faire autant l’unanimité que celle des « tauliers » ayant conduit l’attaque des bleus ces dernières années (ex : Mbappé, Griezmann…), y compris celle de ceux aujourd’hui en baisse de régime comme Olivier Giroud (71%).

Malgré un net retour en grâce par rapport au niveau mesuré avant la coupe du monde en Russie (+ 21 points), le madrilène affiche encore une des plus faibles « cotes de popularité » des attaquants sélectionnés cette année : 58%, ce qui le situe au septième rang sur huit en termes d’approbation, juste devant Wissam Ben Yedder. L’envie de le voir défendre le maillot bleu est toutefois bien plus marqué chez les vrais amateurs de foot (79%), beaucoup plus au fait de ses performances en club, signe que le côté strictement sportif prend, chez eux, plus le pas dans leur jugement.

L’ADHÉSION A LA SÉLECTION DES ATTAQUANTS DE L’ÉQUIPE DE FRANCE

Le remplacement de Giroud par Benzema : un choix qui est très loin de faire l’unanimité

Alors que la mise à l’écart de Karim Benzema à partir de 2015 avait permis à Olivier Giroud de s’imposer comme l’avant-centre référence des Bleus, le retour du madrilène au sein l’équipe de France remet en question la place de l’ex-montpelliérain à la pointe de l’attaque tricolore. Or, dans un pays de « 60 millions de sélectionneurs », le remplacement de Giroud par Benzema semble très loin de faire l’unanimité : les Français souhaitant que le poste d’avant-centre des bleus revienne à Giroud étant aussi nombreux (45%) que ceux qui pensent qu’il devrait revenir à Benzema (46%). Chez les amateurs de foot plus au fait du niveau actuel des deux attaquants, le madrilène (62%) devance en revanche très nettement le joueur de Chelsea (35%).

L’analyse des résultats confirme quant à elle que le choix entre ces deux grands « rivaux » du foot français s’avère beaucoup plus fondé sur des considérations extra sportives qu’à la qualité réelle de leur jeu. Présenté par des personnalités influentes sur les réseaux sociaux (ex : Belattar, Booba…) comme la victime d’un racisme lié à ses origines ethniques (« maghrébin ») ou sociales (« jeunes des cités »), le madrilène dispose ainsi d’un soutien massif des minorités – 79% par les musulmans, 59% par les personnes perçues comme « racisées » – et des Français situés à la gauche de la gauche (66% chez les sympathisants LFI). A l’inverse, le choix d’Olivier Giroud est plus porté par les Français d’extrême droite (55% chez les sympathisants RN) et les personnes se percevant « non racisées » (50%).

Dans ce « match » pour la place d’avant-centre, le choix des Français semble s’opérer ainsi beaucoup plus sur des critères « politiques » et « identitaires » que sur des considérations strictement « sportives ».

LE CHOIX DU MEILLEUR AVANT-CENTRE ENTRE O. GIROUD ET K. BENZEMA selon l’intérêt pour le football

Très révélatrice des fractures identitaires actuelles, la profondeur du clivage « Giroud-Benzema » tient probablement à l’image clivée que le madrilène a pu renvoyer ces dernières années. Apparaissant comme un symbole d’une jeunesse des cités discriminée à cause de ses origines, Karim Benzema constitue clairement « une figure d’identification auprès d’une certaine fraction de la jeunesse de cité » qui souffre à la fois d’un sentiment d’exclusion et de discrimination. A l’inverse, pour toute une autre partie de la population, il incarne l’image sociale du « bad boy » qui n’a « pas la légitimité à porter le maillot de l’équipe de France et [à] représenter dignement le pays » (Akim Oualhaci &, Stéphane Beaud, «L’affaire Benzema remise en perspective», La Vie des idées, 8 mars 2016).

LE CHOIX DU MEILLEUR AVANT-CENTRE ENTRE O. GIROUD ET K. BENZEMA selon les caractéristiques politiques, idéologiques et identitaires

3/ Le retour de Benzema, un gage de victoire mais aussi une source potentielle de tensions au sein de l’équipe et de la société française

Il ressort également de l’étude une certaine dualité dans le jugement que les Français portent sur les conséquences possibles de son retour en bleu. Ils sont dans un optique plutôt positive pour ce qui est du côté sportif (62% pensent que cela va augmenter les chances de victoire de l’équipe de France) mais beaucoup plus sceptiques pour son impact en dehors du terrain. Ainsi, une majorité de la population estime que son retour va créer des tensions au sein de l’équipe (51%) et surtout au sein de la société français autour de l’équipe de France (55%).

LA PERCEPTION DES POTENTIELLES CONSÉQUENCES DE LA SÉLECTION DE KARIM BENZEMA

Là encore, cette appréhension sur son impact s’avère largement politisée : 40% des personnes assumant avoir des pensées racistes le suggèrent, contre 27% de ceux n’en ayant jamais. Les sympathisants LFI sont 26% à croire que cela sera le cas, contre deux fois plus de sympathisants RN… Pour ceux qui voient avant tout l’attaquant du Real Madrid comme un jeune imprégné d’une « culture des cités » violente et agressive, il apparaîtrait ainsi comme le parfait futur responsable de problèmes d’ordre extra sportifs.

Un désaveu massif des actions ou déclarations passées du joueur du Réal de Madrid

Si le retour de Karim Benzema est salué par une (courte) majorité de Français, ce n’est pas pour autant qu’ils approuvent la présence chez les bleus d’un joueur ayant pu tenir ses propos ces dernières années. En effet, lorsqu’on leur demande – sans leur préciser que Karim Benzema en était l’auteur – leur point de vue sur les comportements ou les déclarations qu’il a pu faire, ils les condamnent massivement.

Ainsi, une très large majorité de Français (80% chez ceux ayant une opinion sur le sujet) désapprouve la présence en bleu d’un joueur qui a déclaré que Didier Deschamps avait « cédé à la pression d’une partie raciste de la France » en refusant de le sélectionner dans l’équipe, qui a dit que son choix pour l’équipe de France était plus un choix sportif qu’un choix du cœur (81%) ou qui déclaré qu’on ne pouvait le comparer à Olivier Giroud car il ne fallait pas confondre une « formule 1 » et un « karting » (82%).

Mais au-delà du passé, il important de signaler que l’opinion publique condamne fortement (79%) la présence en bleu d’un joueur appelé prochainement à comparaître devant la justice pour « complicité de tentative de chantage » envers un de ses co-équipiers. Le revirement de la position de Didier Deschamps sur le sujet n’est donc pas approuvé quand on rappelle aux Français toutes les actions ou déclarations passées du joueur…

L’OPINION SUR LES DÉCLARATIONS OU COMPORTEMENTS PASSÉS DE KARIM BENZEMA

Enfin, 82% des Français (ayant un avis sur le sujet) estiment qu’un joueur qui ne chante pas la Marseillaise ne devrait pas être sélectionné, ce qui pose problème quand on sait que le madrilène ne l’a jamais chanté…

Les Français souhaitent que Karim Benzema, comme les autres joueurs sélectionnés en équipe de France, chante l’hymne national avant les matchs

À ce propos, 83% des Français souhaitent que l’on exige désormais des joueurs sélectionnés en équipe de France de chanter la marseillaise avant les matchs. Certes, la question de l’hymne, qui a été portée dans l’espace public par Jean-Marie Le Pen en 1996, est soutenue plus à la droite de la droite (91%%chez les sympathisants RN) qu’à la gauche de la gauche (74% chez les sympathisants LFI). Mais cette exigence est majoritaire dans toutes les catégories de population, y compris chez les minorités ethniques ou religieuses.

Pour les Français, le choix de la présence de Karim Benzema dans l’équipe, et le jugement sur ses déclarations passées, reposent donc moins sur son niveau de jeu que sur des ressorts d’ordre politique, voire identitaire au regard des puissants clivages ethniques et culturels qu’ils mettent en exergue. Constituant pour une part de la société un symbole de cette France issue de l’immigration et vivant dans les quartiers populaires, ce joueur génère des réactions en cela très révélatrices du « malaise sociétal » français.

David Ginola : « Je vois Paris gagner la Champions League cette année »

D’après l’ancien footballeur professionnel et actuel ambassadeur de PokerStars Sports, David Ginola, cette année, le Paris SG est en bonne position pour remporter la Ligue des Champions malgré sa défaite face à Manchester City L’UEFA Champions League est de retour cette semaine avec les matchs retour: Real Paris VS Manchester City le 4 mai et Madrid VS Chelsea le 5 mai. Toutes ces équipes sont bien classées dans leurs championnats respectifs et veulent aussi en découdre à l’échelle européenne pour remporter le titre. Les 4 équipes et leurs stars dont Kylian Mbappé, Karim Benzema, Kevin de Bruyne et Mason Mount espèrent toutes obtenir le titre de la meilleure équipe de football européenne.

Pour David Ginola, ambassadeur PokerStars Sports et ancien footballeur professionnel, Paris est l’équipe en mesure de remporter la Ligue des Champions cette année : « Je vois Paris gagner la Champions League cette année. Mais avant toute chose, ils doivent remporter la demi-finale. Les demi-finales donnent toujours une bonne idée de l’état d’esprit d’une équipe. En tant qu’ancien joueur, je sais que lors d’une finale, on joue pour gagner ». Il pense aussi que le meilleur joueur de ces demi-finales sera Karim Benzema : « S’il continue de jouer comme il le fait depuis le début de la saison, il peut être le meilleur joueur de la demi-finale face à Chelsea. On l’a vu lors du match aller. Je suis sûr que le Real Madrid compte sur son meilleur buteur, d’autant plus qu’il a l’habitude de marquer dans les moments décisifs ». Pour David Ginola, la finale verra s’affronter Paris et le Real Madrid : « Cette année, j’ai été à la fois surpris par Kylian Mbappé et Karim Benzema. On sait tous qu’ils sont talentueux, mais, cette saison, ils ont encore plus élevé leur niveau de jeu. Qu’est-ce qu’on attend d’un attaquant ? Qu’il marque des buts régulièrement et dans les moments importants. Les deux montrent que l’on peut compter sur leur régularité au plus haut niveau, leur vision et leur technique ». A propos de Kylian Mbappé, l’ambassadeur PokerStars Sports ajoute : « Mbappé sera le Ballon d’Or 2021 si le Paris SG remporte la Champions League et s’il continue à marquer comme il le fait depuis le début de la saison. Les supporters attendent qu’un joueur français remporte ce titre depuis Zinédine Zidane et ce serait une belle récompense pour un joueur comme Mbappé ».

4 signes qui prouvent que l’OM a déjà raté son année

Alors qu’ils avaient bien démarré la saison 2020-2021, les Marseillais se sont rapidement retrouvés en mauvaise posture perdant de nombreuses places dans le classement du championnat. Voici 4 faits qui prouvent que l’Olympique de Marseille ne parviendra pas à remonter la pente.

Marseille incapable de remonter sur podium

Au cours de cette saison, Marseille a montré son incapacité à rester sur le podium. Même sur des matchs invraisemblables, l’OM a soit conclu par un nul soit perdu. Par contre, ses adversaires directs ont eu droit à de belles progressions. C’est le cas de Lille qui est resté sur le podium une bonne partie de la mi-saison. Et comme l’explique ce site d’actualité, Marseille pourra difficilement remonter la pente.

Des concurrents bien plus déterminés que les Marseillais

Lyon, le PSG, Lille ou encore Monaco constituent des adversaires bien trop puissants pour les Marseillais. Ces derniers manquent d’ambition sur le terrain et fautent par leur absence de combativité. Même en étant le dernier du championnat Nîmes est parvenu à battre Marseille à l’occasion de la 20e journée (2-1). Comment prétendre être un leader avec un tel résultat ?

L’attaque de la Commanderie par les supporters marseillais

Coup de tonnerre, le samedi 30 janvier 2021, les supporters marseillais ont manifesté et ont attaqué la Commanderie, le centre d’entraînement de l’OM. Le but de ce mouvement d’humeur ? Demander le changement des dirigeants et exiger des joueurs de meilleures performances. En plus de faire annuler le match contre Rennes qui devait se jouer ce jour-là, cet événement a prouvé que l’équipe de l’OM a perdu la confiance de ses propres supporters.

Marseille, une équipe sans leader

Depuis ces 3 dernières années, l’équipe de Marseille est l’une des rares à ne pas avoir de vrais leaders. Florian Thauvin, Dimitri Payet, Valère Germain et même Steve Mandanda ne parviennent pas à gérer intelligemment leurs coéquipiers. Chacun d’eux manque de leardship et est incapable de supplier l’entraîneur dans la gestion du vestiaire.