EDF : Blanc, le « surveillant en chef » des bleus s’explique

Rate this post

Dans un grand entretien avec l’Equipe le sélectionneur de l’EDF, Laurent Blanc s’est expliqué sur plusieurs points le concernant comme ses objectifs et ses actions avec les bleus.

Blanc révèle qu’il a déjà en tête son équipe pour l’Euro 2012.
Selon lui vu qu’ils se sont qualifiés un objectif a été atteint et donc on peut dire que le bilan est positif. En bref même s’il y a des choses à améliorer il est satisfait. De ce fait il a l’équipe type d’autant plus qu’actuellement il n’a pas de blessé.

Il est confiant car son objectif est de gagner un titre avec l’EDF
et pour cela il demande aux gens de se rappeler d’où vient l’équipe.Car c’était difficile donc ils travaillent pour avoir de nouveau une grande équipe alors il faudra que les gens soient plus compréhensifs et patients car en 15 mois il est impossible d’être au même niveau des pays comme l’Espagne, le Pays Bas ou l’Allemagne.

D’autant plus que la cicatrice de l’aventure sud africaine reste là et joue beaucoup sur l’image des bleus avec une coupe du monde complétement raté. Mais il faudra vivre avec et avec les résultats futurs cela améliorera les choses de même que les comportements individuels. Alors pour lui il faut que les gens sachent que les joueurs qui disent oui à tout n’existe pas avec la nouvelle génération
car ils ont aussi leur caractère.

Il est revenu sur l’affaire des quotas ou il avoue que ni le lieu ni les mots n’étaient pas des meilleurs. Et sur la question qui concerne Malouda il nie les accusations comme quoi il traiterait en faveur les joueurs de Jean Pierre Bernés son agent . Laurent Blanc révèle qu’il s’est expliqué avec Florent Malouda sur le sujet vu que c’est Faux et archifaux et que la prochaine fois ils en parlerons tous ensemble.

Il a aussi expliqué la raison de son choix de faire revenir des grévistes de la Coupe du Monde de 2010 en Afrique du Sud.Car sur les 23 grévistes Blanc a repris 15 joueurs, un acte que le public a du mal à comprendre et accepter.Il rappelles qu’il avait de bons joueurs et après le fiasco sud africain devait t-il les sacrifier comme le souhaiter le peuple. Car il aurait pu opter pour de nouveaux joueurs mais ce ne fut pas son choix et il assume.

Blanc continue en donnant une réponse au Président bordelais qui dans sa dernière sortie lui reproche de ne pas avoir communiqué à temps son départ. Selon Blanc, il ne pouvait pas car il ne savez pas. Aussi simple que ça en janvier il ne savait pas qu’il allait devenir le sélectionneur de l’EDF.