68 % des français préféreraient voir l’Allemagne gagner l’EURO plutôt que d’annuler leurs prochaines vacances

Rate this post

Une nouvelle étude portant sur les points communs entre les fans de différentes équipes européennes de football révèle que même les supporters français les plus dévoués préféreraient voir leur principal rival gagner l’UEFA EURO 2020™ plutôt que de rater leurs prochaines vacances.

La plupart des fans de football européens réfléchissent déjà au premier séjour qu’ils effectueront une fois les restrictions liées au COVID-19 levées. Ainsi, 83 % d’entre eux déclarent qu’ils partiront en vacances au cours de l’année à venir, si les conditions sanitaires le permettent.
Alors que les 24 meilleures équipes d’Europe se préparent à s’affronter lors de l’UEFA EURO 2020™, 59% des supporters Français ont désigné l’Allemagne comme étant leur principale équipe rivale.

Bien que la compétition s’accompagne toujours d’une bonne dose de rivalité entre les fans de différents pays, l’étude de Booking.com révèle que 71% d’entre eux affirment que bien qu’ils ennemis sur le terrain mais tout de même amis en dehors.  Moins de la moitié des fans français (46%) estiment pourtant qu’il est possible pour des supporters d’équipes différentes de bien s’entendre. Toutefois, ils sont 86% à dire que les supporters du monde entier ont beaucoup de choses en commun.

La rivalité qui anime les footballeurs européens est un sentiment que Marcel Desailly connaît bien. Ancien joueur international français et ambassadeur de l’UEFA, il explique que la compétition laisse place à un esprit de camaraderie et d’amitié en dehors du terrain :

« Je me souviens de la finale de l’EURO 2000, lorsque la France a joué contre l’Italie et que j’étais opposé à mon ancien coéquipier et ami de l’AC Milan, Paolo Maldini. À ce moment-là, nous étions les plus grands rivaux et, bien que nous ayons gagné ce match très serré dans les arrêts de jeu, ma bonne amitié avec Paolo est restée – c’est un souvenir que nous partageons, même si nous y réfléchissons différemment en fonction du score ! De nombreux joueurs participant au tournoi de cette année vivront la même expérience lorsqu’ils joueront pour leur pays contre certains de leurs coéquipiers de club, mais c’est là toute la beauté du jeu : rivaux sur le terrain, amis en dehors. »

L’EURO 2020™ a débuté ce vendredi 11 juin à Rome et se poursuivra dans 11 villes européennes. La finale aura lieu à Wembley, en Angleterre, le dimanche 11 juillet. Les fans seront présents dans les tribunes pour chaque match, mais en raison des restrictions de voyage liées au COVID-19, il s’agira en grande majorité de supporters locaux. Le nombre de personnes autorisées dans les stades sera également réduit.

« Je suis très heureux que l’EURO 2020 soit enfin arrivé, même s’il sera triste de ne pas voir autant de supporters itinérants aux matchs, car nous savons que les supporters aiment l’atmosphère, la rivalité et les plaisanteries entre le public local et le public extérieur. Les voyages font partie intégrante du jeu et j’ai eu la chance de jouer dans le monde entier et de découvrir de nombreux pays étonnants, que ce soit à l’étranger ou plus près de chez moi en Europe, et j’ai toujours apprécié l’accueil chaleureux et l’effervescence du public dans ces pays. »

explique Marcel Desailly.

Se rendre à l’étranger pour soutenir son équipe en personne est habituellement une priorité pour de nombreux fans, mais l’étude de Booking.com montre que la finalité de ces voyages ne se résume pas à savoir qui remportera le match. Près de trois quarts des fans français (69 %) expliquent que s’ils aiment suivre le jeu depuis les tribunes, c’est avant tout parce que cela leur permet d’assister au match aux côtés des supporters de l’équipe adverse. De même, 51 % des sondés affirment qu’ils se rendent sur place pour l’atmosphère unique qui règne dans les stades, exacerbée par la présence des fans de l’équipe rivale.

La majorité des personnes interrogées déclarent que les fans des équipes adverses leur manqueront cet été. Parmi les amateurs français du ballon rond, 87 % pensent que la présence de fans étrangers crée une ambiance unique dans le pays ou la ville d’accueil.

Bien que la France soit classée parmi les principales équipes à battre, 94% des supporters adverses adressent des compliments à ce pays. 14% des sondés apprécient l’énergie que les fans apportent aux matchs. Ils citent également la culture française (38%) et sa campagne (41%), tandis que 34% des sondés pensent que la France est une excellente destination de vacances.

La grande majorité des fans français (87%) ont une bonne impression de l’Allemagne et de ses habitants, et 59% d’entre eux ont des sentiments positifs envers les touristes allemands qui visitent la France. L’étude montre qu’après un an de restrictions liées au COVID-19, près de deux tiers des supporters français (68 %) préféreraient voir l’Allemagne, leur équipe rivale, remporter le tournoi à venir plutôt que de rater leurs prochaines vacances.La plupart des fans de football européens réfléchissent déjà au premier séjour qu’ils effectueront une fois les restrictions liées au COVID-19 levées. Ainsi, 83 % d’entre eux déclarent qu’ils partiront en vacances au cours de l’année à venir, si les conditions sanitaires le permettent.

Booking.com, qui s’est donné pour mission qu’explorer le monde soit à la portée de tous, accompagnera les fans de football qui recherchent l’hébergement parfait dans les villes hôtes où les voyages sont autorisés. Comme de nombreux supporters ne pourront pas assister aux matchs en personne à cause de la pandémie de COVID-19, Booking.com mettra les bouchées doubles pour connecter les fans virtuellement, sur les réseaux sociaux. Ils pourront interagir, fêter les buts ensemble, ou encore échanger leurs rituels et commentaires sur les matchs tout au long du tournoi grâce au hashtag #RivalsReUnited.

La France est le pays le plus plébiscité par les touristes : 45 % des supporters européens interrogés s’y sont déjà rendus. Elle est suivie de l’Espagne (43 %), de l’Allemagne (41 %) et de l’Angleterre (37 %).

Bien que la plupart des fans assisteront aux matchs depuis le confort de leur salon ou sur l’écran géant d’un bar, selon les restrictions, nombre d’entre eux pensent déjà à leur prochain séjour à l’étranger. Plus de deux supporters français sur cinq déclarent que leur principale raison de vouloir voyager à l’étranger, lorsque les restrictions prennent fin, est de se détendre et de se ressourcer (44 %). Un tiers des sondés chercheront en priorité à découvrir de nouvelles cultures et un quart des fans interrogés voudront vivre de nouvelles aventures pour échapper à la routine du quotidien.

La France est le pays le plus plébiscité par les touristes : 45 % des supporters européens interrogés s’y sont déjà rendus. Elle est suivie de l’Espagne (43 %), de l’Allemagne (41 %) et de l’Angleterre (37 %).